Espagne : la BEI et l’Instituto de Crédito Oficial (ICO) créent une plate-forme d’investissement pour les entreprises de taille intermédiaire qui permettra de mobiliser jusqu’à 1,12 milliard d’EUR de financements.

ICO

ICO

EIB and ICO create an investment platform for mid-caps to mobilise financing of up to EUR 1.12bn

25/01/2019

EIB

[Madrid, Spain]

  • L’accord permettra à l’ICO de renforcer sa capacité de prêt aux entreprises de taille intermédiaire.
  • La garantie de 200 millions d’EUR accordée par la BEI dans le cadre d’un instrument de partage des risques bénéficiera du soutien du plan Juncker.
  • Incidences pour l’emploi : la plate-forme devrait bénéficier à des entreprises qui emploient près de 26 000 personnes.

La Banque européenne d’investissement (BEI) et l’Instituto de Crédito Oficial (ICO) mettent leurs efforts en commun pour mobiliser jusqu’à 1,12 milliard d’EUR de financements en faveur des entreprises espagnoles de taille intermédiaire, les ETI (qui emploient de 250 à 3 000 personnes). À cette fin, Emma Navarro, vice-présidente de la BEI, et José Carlos García de Quevedo, président de l’ICO, ont signé ce jour à Madrid un accord qui prévoit la création d’une plate-forme d’investissement spécifiquement destinée à ces ETI et qui repose sur un instrument de partage des risques. Cette plate-forme permettra de mobiliser des capitaux privés par le biais d’accords de crédits syndiqués conclus avec des intermédiaires financiers.

Concrètement, la BEI assumera la moitié du risque lié au portefeuille d’un montant maximum de 400 millions d’EUR généré par l’ICO en coopération avec des banques commerciales, lesquelles apporteront au moins 50 % du financement. Le volume de financement prévu pour les ETI grâce à cet accord atteindra jusqu’à 800 millions d’EUR, auxquels il faudra ajouter la contribution des entreprises elles-mêmes, de sorte que l’on prévoit que le montant total de la mobilisation atteigne 1,12 milliard d’EUR. L’accord de garantie BEI lié au partage des risques a été signé dans le cadre du Plan d’investissement pour l’Europe. Le soutien du Plan Juncker permet d’assumer des niveaux de risque plus élevés et d’améliorer les conditions des financements proposés aux entreprises de taille intermédiaire, qui pourront bénéficier de périodes de remboursement plus longues afin de pouvoir développer leurs investissements. Les entreprises bénéficiant de cette garantie pourront recevoir entre 8 et 12 millions d’EUR de l’ICO.

L’objectif de l’accord est d’aider les entreprises espagnoles de taille intermédiaire à disposer des ressources nécessaires pour rester à la pointe des investissements dans l’innovation et la durabilité, ce qui leur permettra de poursuivre leur croissance et de continuer à créer des emplois. La BEI estime que les entreprises susceptibles de bénéficier de cette plate-forme d’investissement emploient ensemble quelque 26 000 personnes.

Lors de la cérémonie de signature à Madrid, Emma Navarro, vice-présidente de la BEI, a déclaré : « Cette nouvelle plate-forme d’investissement est un bel exemple de la manière dont la collaboration entre la BEI et l’ICO, avec le soutien du plan Juncker, permet de concevoir des instruments financiers innovants capables de générer de la croissance économique en mobilisant des investissements privés. La Banque se réjouit de signer un accord de financement très positif en faveur des entreprises de taille intermédiaire, des moteurs essentiels de l’économie espagnole de par leur impact positif sur la création d’emplois et sur le développement des capacités de production. »

Pour sa part, José Carlos García de Quevedo, le président de l’ICO, a déclaré : « Cet accord met à nouveau en exergue le travail conjoint des deux institutions et renforce le rôle de l’ICO en tant que catalyseur des fonds de l’UE dans le but de promouvoir la croissance des entreprises en Espagne et de contribuer à la création et à la structuration de diverses sources de financement. »